DEFIBRILLATEUR en officine, un projet ambitieux

Dans le cadre de la mission de votre URPS, nous souhaitons vous sensibiliser à l’intérêt d’installer un DÉFIBRILLATEUR dans votre officine, en vous accompagnant dans la formation de certains membres de votre équipe officinale.

Vous pourrez ainsi répondre le cas échéant à toute situation de crise, en agissant de la meilleure façon face à un arrêt cardiaque, pouvant avoir lieu proche de votre officine…. et peut être sauver une vie ! 

Vous serez prochainement consultés à fin d’évaluer votre intérêt pour ce projet, et de  nous aider à déterminer les conditions indispensables pour un engagement massif de la profession.

Savez-vous que :

 Parmi les 70 000 à 100 000 morts inopinées par an en FRANCE, 50 % ont lieu à l’extérieur de l’hôpital (domicile & lieux publiques), avec 80 % d’origine cardiaque !

 La mise en œuvre immédiate de la chaîne de survie, grâce à l’action du premier témoin et à l’utilisation d’un DÉFIBRILLATEUR fait passer les chances de survie en       cas d’arrêt cardiaque de 0,4 % à 20 % !

 Tout le monde peut être victime d’un arrêt cardiaque…

Les chances de survie après un arrêt cardiaque diminuent de 10% chaque minute !

C’est pourquoi, il faut le mettre en place le plus tôt possible…

Et que l’emploi d’un DÉFIBRILLATEUR doit se faire au maximum 4 minutes après l’arrêt cardiaque, pour agir efficacement !

 Parmi les victimes d’un arrêt cardiaque, 4 sur 5 survivent grâce à des gestes simples pratiqués par le premier témoin, notamment l’utilisation d’un DÉFIBRILLATEUR !

 Le taux de survie après un arrêt cardiaque est estimé à 2 à 5% en France, alors qu’il peut être de 20 à 50% comme les pays qui ont des DÉFIBRILLATEURS de tous        les lieux publics comme les Etats-Unis, les Pays Anglo-Saxons !

Notre ambition, vous permettre d’installer un défibrillateur à très faible coût grâce à un plan de formation de votre équipe sur les gestes de premiers secours.