Les plantes peï

L’automédication via des plantes médicinales est une des problématiques entrant dans le champ d’action de l’URPS et des pharmaciens d’officine. Leur rôle : informer, conseiller et prévenir les patients sur la qualité et les risques des plantes utilisées.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage aujourd’hui tous les pays à perpétuer leurs traditions dans le domaine des plantes médicinales.  A La Réunion, elles font partie de la mémoire collective et de la pharmacopée créole, leur recours est encore très fréquent localement. Dans la tradition créole, les plantes constituent les remèdes des affections courantes mais leur rôle s’élargit à la prévention des maladies et à l’alimentation. Ce sont des remèdes naturels utiles, dont l’usage doit être éclairé.

Le réseau REUCARE et d’autres associations locales communiquent autour de l’utilisation des plantes locales pour leur vertus médicinales, savoir ancestral et familial qui demande aujourd’hui à être à la fois valoriser et encadrer.

L’URPS pharmaciens met à votre disposition un document de REUCARE de prévention et de sensibilisation aux risques d’utilisations de certaines plantes peï notamment en cas d’insuffisance rénale chronique.

Le dossier Plante Peï contient des informations destinées uniquement aux pharmaciens de La Réunion. Pour y accéder, adressez un mail à urpspharma974@gmail.com qui vous fournira en retour le mot de passe.

Accéder au document « Plantes médicinales risque rénal conseils »

 

 

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.